Sélectionner une page

Lors de nos différentes pratiques sportive , la respiration n’est jamais notre première préoccupation pourtant elle est importante dans la réalisation de nos mouvements.

Cet article est conçu pour donner une  idée du mécanisme de  la respiration, et son importance…L’objectif premier de ce texte est d’ouvrir une discussion sur la ventilation…

 

Stott  Pilates

Le  Stott Pilates s’ajoute à l’essence des travaux de M.Joseph PILATES, fondateur de  la  méthode PILATES .

L’emphase est portée sur la stabilité centrale, incluant la stabilisation du bassin et de la ceinture des épaules , l’alignement neutre et la respiration consciente. Stott Pilates aide également a rétablir les courbes naturelles de la colonne, soulager les tensions et augmenter la confiance en soi.

Lors de la pratique du Stott Pilates, le « style »  respiratoire  utilisé pendant  les exercices  devrait permettre de relâcher toute tension non nécessaire dans le corps.

Respirer de façon superficielle dans seulement la partie supérieur de la cage thoracique tend  à sur utiliser les muscles respiratoires accessoires ( sterno cleido mastoidiens, scalene, …) et crée une tension dans la région du cou et des épaules.Respirer dans le bas de la cavité abdominale relaxe complètement les muscles laissant le dos sans protection durant l’exercice.

 Nous favorisons la respiration orienté vers la cage thoracique inférieur. Ce « style » de respiration favorise la contraction des transverses de l’abdomen en premier et des obliques de l’abdomen par la suite. La contraction simultanée de la paroi pelvienne et des multifides avec les transverses est favorisé pendant ce mode  de respiration. Ceci amènera une stabilisation plus complète au niveau du bassin et de la colonne , particulièrement de la colonne lombaire.

 Ce mode de respiration peut  être recommandée  lorsque nous effectuons des exercices musculaires pour lesquels nous devons  garder les abdominaux contractés. 

La respiration des arts martiaux

Dans les arts martiaux, suivant les écoles ou philosophies (bouddhiste ou taoïste par exemple), les façons de respirer peuvent être différentes, mais toutes s’accordent cependant sur l’importance de la respiration ventrale et sur l’importance de souffler en frappant et en bloquant (pouvant différer des théories de certains arts internes). Ventre qui se gonfle

L’inspiration et l’expiration va se faire par le nez . Le Taiji quan (Tai chi chuan) utilise deux types principaux de respiration : La respiration du ballon ( celle qui est illustrée ci-contre- le ventre se gonfle)  et la respiration inversée (Taoïste).    La respiration du ballon sert principalement à la relaxation et à la méditation (Zen). Cette respiration appelée aussi « Normale » est celle que pratiquent naturellement les bébés. Les abdominaux ne sont pas contractées lors de l’inspiration ce qui permet aux viscères de laisser de la place  aux poumons afin qu’ils se remplissent d’oxygène.

La respiration inversée (rentrer le ventre à l’inspiration) sert à contrôler le Chi et à le faire circuler dans les méridiens et vaisseaux d’acupuncture. Cette respiration taoïste est aussi naturelle et elle favorise la contraction des muscles du périnée, ce qui active la circulation et la polarisation du Yin et du Yang.

Ces deux types de respiration activent la transformation des aliments et de l’air en énergie.

http://www.saolim.net/documents/nouveaute/respiration.htm

La marche afghane

Des disciplines, tels que la marche afghane va venir utiliser la respiration consciente , c’est à dire qu’ils vont contrôler leurs respiration et l’accorder aux dénivelé du terrain. Un des principes est d’associer son inspiration et expiration a un nombres de pas en marquant un temps d’arrêt après chaque inspiration et chaque expiration…

Quelles sont les recommandations … l ‘expiration est t’elle faite par la bouche, par le nez?  Ca  reste  une question en suspend….
http://www.marche-afghane.com/index.php?c=la_marche&p=La_Marche_Afghane

L’anti-gymnastique 

Thérèse Bertherat, fondatrice de l’Anti-Gymnastique préconise le relâchement de la structure musculaire avant de s’exercer à contrôler notre respiration. L’Anti-gymnastique perçoit  le corps comme une entité entière et cherche a le libérer de son histoire corporelle afin qu’ils puisse retrouver ses mouvements.

A la question « Quelle est votre position par rapport à la respiration ? » Madame BERTHERAT réponds : 

« La respiration est une fonction biologique comme une autre. Vous n’apprenez pas à faire circuler votre sang ou pousser vos cheveux. Il est inutile d’apprendre à respirer. Il faut juste libérer les muscles qui entravent la respiration. Il vaut mieux dénouer les muscles des mâchoires, relâcher la langue, dénouer les muscles du cou, et ceux des reins, voisins et solidaires du diaphragme, que de s’acharner à faire des mouvements de respiration, inutiles et parfois dangereux. »

http://www.medecines-douces.com/impatient/261nov99/antigym.htm

Propos recueillis par Karin Aujay

Les étirements californiens

Lorsque nous nous étirons, voici ce qui est conseillé…

«Le stretching californien est couramment pratiqué dans les salles de gymnastique. Il propose un étirement segmentaire des muscles, c’est-à-dire le travail d’un muscle après l’autre. On choisit, par exemple, d’étirer ses jambes et ensuite son dos.

Il faut tenir compte de la respiration. Effectuer les étirements sur l’expiration permet d’amplifier l’activité volontaire d’étirement, car le souffle dure plus longtemps que l’inspiration.

http://www.medecines-douces.com/impatient/261nov99/stretch.htm

Dans un but thérapeutique

Des personnes vont conseiller  de favoriser le respiration abdominale afin de diminuer les tensions,  et le stress… ceci s’explique par le fait que la respiration nous oblige a reprendre contact avec notre environnement extérieur. Mais aussi d aller chercher Etat de détente à la fin de  chaque expiration.

http://guerir-l-angoisse-et-la-depression.fr/réduire-l-angoisse-par-la-respiration-abdominale/

Voici quelques exemple d’utilisation de la respiration … il semblerait que dans des buts thérapeutique nous devrions utiliser la respiration abdominale, afin de diminuer nos tensions.. et lorsque nous nous devons exercer un effort musculaire important, nous synchronisons le serrage de la gaine abdominale, avec le plancher pelvien , en même temps que la fermeture de la cage thoracique.

Puis utiliser la  respiration abdominale pour courir… je facilite l’échange mais je ne protège plus ma colonne… ? Quelle respirations devrions nous  utilisé pour les activités intenses d’endurance qui demandent  d’optimiser  les échanges gazeux…

N’hésitez pas à partager  vos impressions,  vos expériences, vos conseils en commentant cet exposé.

Je viens de découvrir un lien youtube,     http://www.youtube.com/watch?feature=endscreen&v=9JqFWUjxI1Q&NR=1    Il nous présente de façon animer le mécanisme de notre respiration.

Bibliographie  

Stott Pilates, merrithew publishing 2004

http://guerir-l-angoisse-et-la-depression.fr/reduire-l-angoisse-par-la-respiration-abdominale/

http://www.medecines-douces.com/impatient/261nov99/stretch.htm

http://www.marche-afghane.com/index.php?c=la_marche&p=La_Marche_Afghane

http://www.medecines-douces.com/impatient/261nov99/antigym.htm